Pas de recette aujourd'hui.

Mais je pense que ce message à ici sa place.
Mon blog n'a pas à vocation la politique, mais la cuisine, mais j'ai eu besoin d'avoir une petite phrase, un petit mot pour cette ville que j'ai quittée il y a un peu plus d'un an : Le Caire.

Le Caire, où es-tu ?
Ca me fait des frissons de voir dans quel état tu es aujourd'hui,
Cachée sous la révolte, les jets de pierre, les cris, le chaos.
Je pense à toi aujourd'hui, comme tous les jours depuis que je suis rentrée,
mais aujourd'hui je pense à toi le ventre noué.
Triste.
Te voir ainsi, souffrante, ça me fait mal aussi.
J'espère, sans me faire de fausses idées, que tu auras gain de causes,
même si cela me parait difficile.
 
Tu me manques souvent.
Tes bruits, tes odeurs, tes fruits.
Tes rues poussièreuses, tes taxis fous, ton brassage,
auxquels je me suis habituée, petit à petit,
Je suis avec toi, Le Caire, loin dans la distance mais près dans le coeur.
 
J'espère que tu te rétabliras vite et que tu redeviendras bientôt, le pays du karkadé que j'aime tant.

31638232_p