Alors là ! Alors ... là !
Ca faisait longtemps que je n'avais pas mis mon nez dans la noix de coco ... je me suis rattrapée avec ce PUR DELICE !
C'est bizarre comme l'addiction peut venir après plusieurs années d'indifférence.
Je me souviens de la 1ère fois où j'ai goûté un bounty. Je devais avoir dans les 8 ans. C'était chez la voisine de ma mamie, dans le 13ème. Elle nous avait offert gentiment de goûter un bounty avec mon petit frère pendant qu'on regardait "pôle position" à la télé (et oui c'était cette époque, oui). J'ai goûter aussi gentiment qu'elle nous l'avait offert et je l'ai reposé de suite, ... gentiment ! Parce que le goût ne me plaisait pas du tout. Je n'étais pas habitué à ce goût particulier.
Puis, de nombreuses années après, j'ai trouvé à cette noix de coco un intérêt gustatif très intéressant et très variable, suivant la façon de la cuisiner. Et maintenant, le bounty est une de mes petites sucreries préférées ... Allez comprendre ... ?
Trêve de blabla, présentons la star : Rapide, mais à préparer la veille, suave, sucrée, noix de cocoté à fond, fondante, géniale .... Ya plus qu'à l'essayer !

Photo_398

Ingrédients :

- 350 g de noix de coco en poudre,
- 450 g de sucre (ça paraît beaucoup mais vous allez comprendre pourquoi après),
- 1/4 de litre de lait.

Porter le lait à ébullition avec le sucre pendant 10 min. Il faut beaucoup de sucre car de cette façon, le lait va se transformer par évaporation en lait concentré sucré (!!!). Donc faire attention parce que le lait monte sans arrêt. Tourner avec une cuillère en bois. Il faut absolument respecter cette étape sinon le fondant sera trop liquide, car le lait, pas assez concentré. Donc tourner, tourner pendant 10 minutes.
Au bout de ce temps, le lait aura pris un aspect sirupeux. Eteindre le feu et incorporer avec une cuillère en bois la noix de coco. Bien mélanger.

Photo_400 Photo_399

Prendre un moule en pirex ou un tupperware rectangulaire (25 cms/14 cms) ou un moule à cake et verser le mélange. Bien tasser avec la main mouillée. Mettre au frais toute la nuit. Le fondant va durcir.
Démouler en décollant doucement les bords avec une maryse et découper en tranches ou en petits carrés.

Photo_402

Suite à vos nombreux commentaires insistant sur le fait qu'il fallait rajouter absolument une couche de chocolat pour atteindre le "summum" de la gourmandise" et bien je réponds que j'ai volontairement omis cette couche afin d'apprécier au mieux ce concentré de coco ... Donc en d'autres termes, c'est fait exprès ;) !